注册 登录  
 加关注
   显示下一条  |  关闭
温馨提示!由于新浪微博认证机制调整,您的新浪微博帐号绑定已过期,请重新绑定!立即重新绑定新浪微博》  |  关闭

高王凌的博客

重释传统

 
 
 

日志

 
 
关于我

历史学家。著作:《租佃关系新论》、《乾隆十三年》、《中国农民反行为研究》等。

网易考拉推荐

法国高等研究院讲课,三  

2010-02-28 09:56:04|  分类: 思想文化交流 |  标签: |举报 |字号 订阅

  下载LOFTER 我的照片书  |

Réinterpréter les émeutes paysannes de la fin des Qing et de la première moitié du XXe siècle

février 15, 2010

Gao Wangling 高王凌, professeur au Centre de l’histoire des Qing de l’Université du Peuple (Pékin) et professeur invité à l’EHESS par Isabelle Thireau a donné trois conférences en chinois  au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine.

CONFéRENCE DU 1ER FéVRIER 2010 : ? RéINTERPRéTER LES éMEUTES PAYSANNES DE LA FIN DES QING ET DE LA PREMIèRE MOITIé DU XXE SIèCLE ?

Cette conférence prend appui sur l’ouvrage publié en 2005 par l’auteur de la conférence qui propose une nouvellelecture des relations entre fermiers et propriétaires fonciers à la fin de la dynastie Qing (publications de Gao Wangling). Si cet ouvrage n’a pas suscité de polémique lors de la parution, il fait l’objet de nombreuses critiques sur les sites électroniques chinois depuis quelques mois. Son auteur est accusé de réhabiliter les propriétaires fonciers. Le professeur Gao précise que son approche vise plus à décrire les compétences, les savoirs et les capacités des paysans chinois, volontiers décrits comme impuissants face aux abus et aux exactions qu’à porter un jugement sur les propriétaires fonciers. Cette dernière catégorie inclut, on le sait, des individus ayant des trajectoires très variées, disposant de terres dont la superficie peut aller de quelques mu à plusieurs centaines de mu, plus ou moins intégrés dans un tissu local imposant devoirs et obligations.

La question du taux d’exploitation des fermiers par les propriétaires fonciers à la veille de la révolution chinoise demeure aujourd’hui encore une question sensible. La collecte des contrats de location des terres constitue une source précieuse mais ne nous renseigne pas sur la fa?on dont ces contrats étaient effectivement mis en ?uvre. Des recherches menées en Chine comme aux Etats-Unis estiment que le loyer de la terre réellement per?u s’élevait à 30% du montant de la récolte, non 50 % ou 60 % comme on l’a parfois prétendu. Cette conclusion est importante mais elle est souvent interprétée à la lumière d’une production agricole fluctuante (la baisse entra?nant une diminution du loyer de la terre) et non des liens entre propriétaires fonciers et fermiers. Or les enquêtes récentes menées dans plusieurs localités soulignent que les foyers paysans sont parvenus, par le recours à des pratiques quotidiennes reposant sur des sources de légitimité variées, à conserver une partie du montant de la production censé être remis au propriétaire des terres cultivées.

Ces pratiques étaient très nombreuses : dissimuler les résultats obtenus; remettre moins que son d?; remettre son d? en retard ou en plusieurs fois; s’emparer d’une petite partie de la récolte sur les parcelles servant à payer le loyer de la terre; remettre des grains ou des variétés de grains de moindre qualité, etc… Verser un loyer pour la terre cultivée paraissait légitime aux intéressés mais les mêmes considéraient aussi raisonnable de ne s’en acquitter qu’en partie. Le montant du loyer inscrit dans le contrat, les règles écrites précisant ce qui arriverait à l’une ou l’autre partie en cas de manquement à ce contrat constituaient un cadre normatif important. Il posait des obligations mutuelles et offrait un cadre pour les interactions et négociations futures. Il fixait les positions considérées comme équitables ou excessives. D’autres arguments moraux entraient dans les négociations. Enfin, certains des recours dont disposaient en théorie les propriétaires fonciers, comme cesser de louer leurs terres aux foyers récalcitrants, étaient en réalité bien souvent difficiles à appliquer.

On estime ainsi que sous la dynastie Qing, l’écart entre le loyer de la terre affiché dans le contrat et le loyer de la terre effectivement per?u par les propriétaires fonciers était en moyenne de 20%. Ce chiffre remet en cause la question de la domination autant que la description de ceux, volontiers décrits comme impuissants, que le nouveau pouvoir s’était donné pour but d’émanciper.

http://cecmc.hypotheses.org/

 

  评论这张
 
阅读(820)| 评论(1)
推荐 转载

历史上的今天

在LOFTER的更多文章

评论

<#--最新日志,群博日志--> <#--推荐日志--> <#--引用记录--> <#--博主推荐--> <#--随机阅读--> <#--首页推荐--> <#--历史上的今天--> <#--被推荐日志--> <#--上一篇,下一篇--> <#-- 热度 --> <#-- 网易新闻广告 --> <#--右边模块结构--> <#--评论模块结构--> <#--引用模块结构--> <#--博主发起的投票-->
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

页脚

网易公司版权所有 ©1997-2017